DES CELLULES INTELLIGENTES

 Un peu d’anthropomorphisme; Comparons la biologie des cellules à celle des humains.

 

L’humain étant un organisme multicellulaire, il doit avoir naturellement, des comportements élémentaires en commun avec ses propres cellules. En modifiant néanmoins notre perception judéo-chrétienne pour comprendre cette analogie, un instant, nous pouvons nous réduire à la taille d’une cellule et nous envisager comme une communauté de 100 000 milliards de cellules (pour un adulte) – Réparties sur plus de 200 types.

 

Pour mieux comprendre la physiologie et le comportement des cellules:

 

        la plupart des structures de la cellule sont appelées organites ou organelles (organes miniatures en suspension dans un cytoplasme gélatineux). Les organites ont des fonctions qui équivalent à celles des tissus et des organes de notre corps et sont entourés de la membrane protectrice à l’extérieure. Ils comprennent un noyau contenant le matériel génétique (le plus grand organite), les mitochondries produisant l’énergie, l’appareil de golgi, les vacuoles etc. Les cellules d’apparence simple, emploient des technologies dont la science perce petit à petit les mystères. Il n’existe aucune ‘’nouvelle’’ fonction de notre corps qui ne soit déjà dans une cellule individuelle, telles que les systèmes nerveux, digestif, respiratoire, excrétoire, endocrinien, musculo-squelettique, cardiovasculaire, reproductif, ainsi que l’équivalent des téguments (la peau) et un système immunitaire primitif.

 

Read More

1 Comment

CHOISIR, PREMIER ACTE!

      « Je me donne tous les prétextes du monde au lieu de me donner le choix.»
Ce n’est pas parce qu’on ne se donne pas le choix, qu’on ne l’a pas!
Ai-je le choix ? Cette question est infiniment liée aux croyances. L’idée de ne pas avoir le choix empêche quiconque de prendre des décisions et enferme l’être dans un carcan d’immobilisme et l’affuble d’un masque de ‘mouton’.

 

Nous avons certainement choisi cette vie là, cette famille là, ces épreuves là !

 

Aussi, par un endormissement, un état hypnotique (voir LES CROYANCES REVUES PAR LA BIOLOGIE), nous restons attachés à nos appartenances : sociale, religieuse, familiale, culturelle.  Ces bagages d’informations nous ont empreints de croyances (limitantes ou pas, d’idées (reçues), de préjugés, de visions (restreintes ou étendues), de peurs etc.

Read More

No Comments