LES CROYANCES REVUES PAR LA BIOLOGIE

LA MAGIE DES CELLULES

Charles DARWIN soutenait que c’est le hasard et non l’intervention divine qui est responsable de la nature de la vie sur terre. Dans son livre ‘L’origine des espèces – 1859’, il affirme que les traits individuels se transmettent de parents à enfants. Selon lui, ces ‘facteurs héréditaires’ déterminent les caractéristiques de la vie d’un individu.

Dés lors, les scientifiques se lancèrent dans une recherche effrénée ou ils disséquèrent le vivant jusque dans ses engrenages moléculaires puisque c’était dans la structure de la cellule qu’était censé se trouver les mécanismes héréditaires qui contrôlent le vivant. Cette recherche s’est terminée en beauté dans les années 50. James WATSON et Francis CRICK réussirent à décrire la structure et la fonction de la double hélice de la chaîne d’ADN (Acide désoxyribonucléique), le matériau dont les gènes sont constitués.

Les scientifiques avaient enfin découvert la nature des ‘facteurs héréditaires’ dont parlait DARWIN au 19ème siècle.

  • Les journaux titraient : « Découverte des secrets de la vie », les biologistes emboîtèrent le pas vers la génétique.
Read More

No Comments