L’HISTOIRE DE L’HYPNOSE AU TRAVERS DES ÂGES

Et tout à commencé,

Il y a plus de 5000 ans (- 3200 ans avant notre ère)

  • Il semblerait que les Sumériens pratiquaient déjà l’accompagnement par la parole, – 3200 ans avant notre ère.

 

On retrouve les premières traces écrites de soin par la parole en Mésopotamie. Un manuscrit ‘cunéiforme’ sumérien décrit des guérisons obtenues par le biais d’états modifiés de conscience. Les trois étapes de transes hypnotiques (re)découvertes au 19ème siècle par Charcot, et elles y sont déjà expliquées : La léthargie, la catalepsie, le somnambulisme (Induction ; plateau thérapeutique ; sortie de transe). 

 

 

  • Un papyrus découvert par Edwin Smith à Louxor en 1862 qui fut acheté ensuite par l’égyptologue allemand Georg Moritz Ebers, à qui il doit son nom ‘’le papyrus Ebers’’ et sa traduction, dénombre presque 900 procédés médicaux, dont ce qui ressemble beaucoup à de l’Hypnose. Il est l’un des plus anciens traités médicaux qui nous soit parvenu : il aurait été rédigé au xvie siècle avant notre ère, pendant le règne d’Amenhotep Ier ou Amenhotep III au xive siècle  ou xve siècle avant notre ère (date variable selon les égyptologues) on y découvre la phrase « Pose ta main sur la douleur et dis que la douleur s’en aille.

Read More

No Comments

LES CROYANCES REVUES PAR LA BIOLOGIE

LA MAGIE DES CELLULES

Charles DARWIN soutenait que c’est le hasard et non l’intervention divine qui est responsable de la nature de la vie sur terre. Dans son livre ‘L’origine des espèces – 1859’, il affirme que les traits individuels se transmettent de parents à enfants. Selon lui, ces ‘facteurs héréditaires’ déterminent les caractéristiques de la vie d’un individu.

Dés lors, les scientifiques se lancèrent dans une recherche effrénée ou ils disséquèrent le vivant jusque dans ses engrenages moléculaires puisque c’était dans la structure de la cellule qu’était censé se trouver les mécanismes héréditaires qui contrôlent le vivant. Cette recherche s’est terminée en beauté dans les années 50. James WATSON et Francis CRICK réussirent à décrire la structure et la fonction de la double hélice de la chaîne d’ADN (Acide désoxyribonucléique), le matériau dont les gènes sont constitués.

Les scientifiques avaient enfin découvert la nature des ‘facteurs héréditaires’ dont parlait DARWIN au 19ème siècle.

  • Les journaux titraient : « Découverte des secrets de la vie », les biologistes emboîtèrent le pas vers la génétique.
Read More

No Comments