ACTION!

Ok, je passe à l’action !

« Qui veut faire quelque chose trouve un moyen. – Qui ne veut rien faire trouve  des excuses »

                                                                                                                                             [Les beaux proverbes arabes (1922)]

          Pas si sûr ! Enfin, si…

          Et quelques craintes s’élèvent, la peur m’envahi, l’action est inhibée par une pléiade de prétextes, ces disciples de la peur. Et j’avance difficilement, et je rame, et je m’enlise, et… STOP !

 

          Ou je saute, ou je tombe !     

                                                      

          Aussi, prendre conscience que, dans quelques instants il sera trop tard, nous incite à l’action, même presque impulsivement, une réaction en quelque sorte. Pourrait-on appeler cet élan ‘’l’instinct de survie’’ ? Les résultats sont parfois étonnants.

 

Read More

No Comments

Mémoire cellulaire – Attaque virus!

Que font nos cellules en situation de défense?

     Les cellules sont capables de survivre par elles-même. En prélevant des cellules d’un corps, les scientifiques ont pu les multiplier en culture.

 

     On constate à l’instar de l’humain, que ces cellules recherchent les milieux qui favorisent leur survie et évitent les milieux toxiques. Elles analysent des milliers de stimulus et adoptent les meilleurs comportements qui assureront leur survie.  De leurs expériences dans leur milieu, elles peuvent créer une ‘mémoire cellulaire’ et la transmettre à leurs descendants.

Read More

No Comments

DES CELLULES INTELLIGENTES

 Un peu d’anthropomorphisme; Comparons la biologie des cellules à celle des humains.

 

L’humain étant un organisme multicellulaire, il doit avoir naturellement, des comportements élémentaires en commun avec ses propres cellules. En modifiant néanmoins notre perception judéo-chrétienne pour comprendre cette analogie, un instant, nous pouvons nous réduire à la taille d’une cellule et nous envisager comme une communauté de 100 000 milliards de cellules (pour un adulte) – Réparties sur plus de 200 types.

 

Pour mieux comprendre la physiologie et le comportement des cellules:

 

        la plupart des structures de la cellule sont appelées organites ou organelles (organes miniatures en suspension dans un cytoplasme gélatineux). Les organites ont des fonctions qui équivalent à celles des tissus et des organes de notre corps et sont entourés de la membrane protectrice à l’extérieure. Ils comprennent un noyau contenant le matériel génétique (le plus grand organite), les mitochondries produisant l’énergie, l’appareil de golgi, les vacuoles etc. Les cellules d’apparence simple, emploient des technologies dont la science perce petit à petit les mystères. Il n’existe aucune ‘’nouvelle’’ fonction de notre corps qui ne soit déjà dans une cellule individuelle, telles que les systèmes nerveux, digestif, respiratoire, excrétoire, endocrinien, musculo-squelettique, cardiovasculaire, reproductif, ainsi que l’équivalent des téguments (la peau) et un système immunitaire primitif.

 

Read More

1 Comment

CHOISIR, PREMIER ACTE!

      « Je me donne tous les prétextes du monde au lieu de me donner le choix.»
Ce n’est pas parce qu’on ne se donne pas le choix, qu’on ne l’a pas!
Ai-je le choix ? Cette question est infiniment liée aux croyances. L’idée de ne pas avoir le choix empêche quiconque de prendre des décisions et enferme l’être dans un carcan d’immobilisme et l’affuble d’un masque de ‘mouton’.

 

Nous avons certainement choisi cette vie là, cette famille là, ces épreuves là !

 

Aussi, par un endormissement, un état hypnotique (voir LES CROYANCES REVUES PAR LA BIOLOGIE), nous restons attachés à nos appartenances : sociale, religieuse, familiale, culturelle.  Ces bagages d’informations nous ont empreints de croyances (limitantes ou pas, d’idées (reçues), de préjugés, de visions (restreintes ou étendues), de peurs etc.

Read More

No Comments

L’HISTOIRE DE L’HYPNOSE AU TRAVERS DES ÂGES

Et tout à commencé,

Il y a plus de 5000 ans (- 3200 ans avant notre ère)

  • Il semblerait que les Sumériens pratiquaient déjà l’accompagnement par la parole, – 3200 ans avant notre ère.

 

On retrouve les premières traces écrites de soin par la parole en Mésopotamie. Un manuscrit ‘cunéiforme’ sumérien décrit des guérisons obtenues par le biais d’états modifiés de conscience. Les trois étapes de transes hypnotiques (re)découvertes au 19ème siècle par Charcot, et elles y sont déjà expliquées : La léthargie, la catalepsie, le somnambulisme (Induction ; plateau thérapeutique ; sortie de transe). 

 

 

  • Un papyrus découvert par Edwin Smith à Louxor en 1862 qui fut acheté ensuite par l’égyptologue allemand Georg Moritz Ebers, à qui il doit son nom ‘’le papyrus Ebers’’ et sa traduction, dénombre presque 900 procédés médicaux, dont ce qui ressemble beaucoup à de l’Hypnose. Il est l’un des plus anciens traités médicaux qui nous soit parvenu : il aurait été rédigé au xvie siècle avant notre ère, pendant le règne d’Amenhotep Ier ou Amenhotep III au xive siècle  ou xve siècle avant notre ère (date variable selon les égyptologues) on y découvre la phrase « Pose ta main sur la douleur et dis que la douleur s’en aille.

Read More

No Comments

LES CROYANCES REVUES PAR LA BIOLOGIE

LA MAGIE DES CELLULES

Charles DARWIN soutenait que c’est le hasard et non l’intervention divine qui est responsable de la nature de la vie sur terre. Dans son livre ‘L’origine des espèces – 1859’, il affirme que les traits individuels se transmettent de parents à enfants. Selon lui, ces ‘facteurs héréditaires’ déterminent les caractéristiques de la vie d’un individu.

Dés lors, les scientifiques se lancèrent dans une recherche effrénée ou ils disséquèrent le vivant jusque dans ses engrenages moléculaires puisque c’était dans la structure de la cellule qu’était censé se trouver les mécanismes héréditaires qui contrôlent le vivant. Cette recherche s’est terminée en beauté dans les années 50. James WATSON et Francis CRICK réussirent à décrire la structure et la fonction de la double hélice de la chaîne d’ADN (Acide désoxyribonucléique), le matériau dont les gènes sont constitués.

Les scientifiques avaient enfin découvert la nature des ‘facteurs héréditaires’ dont parlait DARWIN au 19ème siècle.

  • Les journaux titraient : « Découverte des secrets de la vie », les biologistes emboîtèrent le pas vers la génétique.
Read More

No Comments

Les Neurotransmetteurs, qui sont ils?

Des experts en psychobiologie ont démontré qu’un grand nombre de problèmes psychiatriques ne serait pas tant dû aux expériences traumatisantes subies pendant l’enfance qu’à la chimie du cerveau.

 

Des molécules secrétées au sein du cerveau agissent sur la vigilance, le souvenir, le sentiment de bien-être ou le stress : ce sont les neurotransmetteurs. Focus sur les 6 messagers chimiques cérébraux les plus importants. Plus les conseils du Dr BRAVERMAN, auteur du bestseller Un cerveau à 100% pour en avoir des quantités optimales.

Les neurotransmetteurs suivants sont les plus importants du cerveau pour le contrôle qu’ils exercent sur les neurones. Ce sont aussi les plus étudiés, et ceux qui sont le plus souvent la cible des molécules naturelles (nutrition) ou de synthèse (médicaments).

Read More

No Comments

Les effets de l’environnement sur nos gènes

Transmission des effets de nos traumatismes positifs ou négatifs à nos descendants

Nos expériences, notre environnement peuvent modifier l’activité des gènes, impacter notre physiologie… et être transmis à nos enfants.

Notre cerveau est constitué de milliards de cellules neuronales et chaque cellule contient notre bagage génétique.

Nos comportements sont contrôlez par le cerveau.

Chaque cellule est dotée d’un noyau contenant 23 paires de chromosomes. Ceux-ci  sont constitués de filaments d’ADN constitués de séquences de nucléotides qui détermine le gène. Nous disposons d’environ 20 à 25 000 gènes qui déterminent nos caractères innés ; C’est notre bagage génétique, héritage de nos deux parents.

Si l’inné nous caractérise, nous sommes malgré cela, bien plus que nos gènes.

Read More

1 Comment

Notre cerveau, un outil incroyable!

LE CERVEAU, UNE MESURE A 4 TEMPS                                                                                                                                                                                                       

Cet outil incroyable, constitué d’environ 100 milliards de neurones qui échangent  des informations constamment. Ces échanges que l’on mesure avec l’électroencéphalogramme, se font par l’émission de courants électriques faibles nommés ‘ondes cérébrales’. Ces ondes sont rythmées et mesurées en cycles par secondes et varient selon nos activités : que nous soyons au repos, en éveil, en état de relaxation, de concentration ou d’apprentissage,  de sommeil léger ou profond…

Ces ondes se définissent sous forme de 4 rythmes majeurs présentés ici par ordre décroissant en fonction de leur  fréquence: bêta, alpha, thêta et delta. Nous noterons que le cerveau humain fonctionne entre 1Hz et 40Hz. Certains cas remarquables ont été identifiés, fonctionnant jusqu’à 100Hz.  Comme pour le spectre de la lumière, ou nous détectons des rangées, dites  »invisibles » avec les infrarouges et les ultraviolets, les ondes cérébrales de notre cerveau s’étendent au delà des ondes bêta 40Hz avec les ondes ‘gamma’ ; en dessous des ondes delta 1Hz avec les ondes ‘epsilon’ que l’on nomme le ‘champ étendu’.

Les ondes BÊTA – courtes, rapides, efficaces – associées au conscient   Read More

No Comments